Abc

Nom masculin signifiant les premiers éléments d’un art ou d’une science

Exemple: Parce que mourir est un art, l’homme allait user au mieux de ses derniers instants de vie. « Pourquoi moi? » Demanda-t-il. « Ne t’inquiète pas, répondit le gardien, tu es le premier d’une longue liste. Tous y passeront. » « Pourquoi moi le premier? » Il allait passer à l’échafaud comme la plupart de ses compagnons. On ne fomente pas contre le pouvoir sans risquer la sentence maximale. « Il en faut bien un pour commencer. » « Et pourquoi il a fallu que ça tombe sur moi? » Le gardien fit un grand sourire sadique. « Pas d’chance! » Quelques secondes passèrent. Puis le condamné revint à la charge: « Pourquoi ai-je si peu de chance? » « Suffit! » « Pourq… » « Tsss! » « Mais… » « Tsss! » « Pourquoi voulez-vous m’interdire de… » Paf! La vitesse du geste avait été telle que l’homme n’avait pas vu la gifle partir. Par contre, il l’avait belle et bien sentie, une fois arrivée. « … » « ‘tention! » L’homme se tu une seconde fois. « Non mais! Finit par dire le gardien, la vie est injuste, voilà tout. » Les secondes qui suivirent pesèrent beaucoup sur l’atmosphère, et bien plus sur le gardien: la première seconde pour comprendre qu’un truc clochait; il consacra la seconde à faire défiler ce qui venait de se produire; la troisième fût la prise de conscience; la quatrième pour plonger la tête dans ses mains; la cinquième pour s’entendre dire… « Et pourquoi est-elle plus injuste pour moi que pour vous? » Le gardien, tous nerfs tendus, se mordit la main. « ça c’n'est pas si sûr, songea-t-il, pas si sûr… » L’homme devant lui l’exaspérait, il maîtrisait parfaitement l’abc du condamné: une dernière fois, une dernière fois seulement, faire chier quelqu’un avant de mourir.

Mais non: « Un dernier voeux? Oui, dites. » Le supérieur se pencha. L’homme derrière les barreaux chuchota au creux de son oreille. Puis la réponse vint:  »Affirmatif! Gémissez autant qu’il vous plaira. Ce gardien restera là pour vous écouter. » Ce dernier se déconfit. C’est l’abc des hommes de peu de pouvoir, se dit-il, que d’en user pour faire souffrir. Non! Ca, c’est une vocation!

Publié dans : Avant tout, Un jour des mots |le 29 mars, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Critica |
Dolunay |
"Le Dernier Carré" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'anatra littéraire
| Les amis d'Athéna
| La Rose Rouge