Abbevillien(enne)

Adjectif et nom masculin: outil universel du paléolithique inférieur. L’abbevillien tient son nom de la ville d’Abbeville, lieu où il a été découvert. c’est une pierre de silex taillée pour donner deux faces et le premier outil reconnu comme préhistorique en France.

Ainsi peut-on dire dans un conte préhistorique: Groak (ils s’appellent tous comme ça; allez savoir pourquoi?) faisait face au terrible animal. Bien qu’il n’était pas seul, la peur le submergeait. Il était minuscule, l’éléphant méridional immense. Rien d’autre, à cet instant, ne rentrait dans ses considérations que la bête et sa propre et irrépressible envie de vivre. Il fuya. Quand il revint au camp, les têtes autour de lui restaient basses. Les femelles usaient d’abbevilliens pour dépecer les quelques animaux, fruits de longues heures de chasse, tandis que les mâles se recueillaient, pensant à leurs compagnons disparus. Ils avaient raté l’occasion de s’assurer plusieurs jours de tranquillité, ils avaient perdu de précieux camarades, et la faute entière en revenait à Groak. Lui, aucunement concerné, alla fourniquer avec Grika, la rouquine.

Mais non, dans un conte plus récent: La marionnette de bois s’anima. « Où suis-je? Qui suis-je? » Demanda-t-elle. « Une breloque! » Répondit sa conscience (qui, par ailleurs, avait nombre de traits communs avec ceux d’un criquet). « Non, assura la fée Bonnepoire, tu es un petit garçon! » Celle-ci, dérangée au moment de son départ, avait oublié de prendre avec elle des lunettes. « Mon nez! Que se passe-t-il avec mon nez? », « ton nez grossira à chaque question que tu poseras. » L’informa la fée. Sa conscience ajouta: « Parce que c’est pas bien de poser des questions! Ca fait chier les parents! » « Oui. » Répondit alors simplement le garçonnet de bois. Mais le mal était fait et sur son visage trônait, monumental, un nez aux formes abbevilliennes. (c’est pas trop ça.)

Publié dans : Avant tout, Un jour des mots |le 28 mars, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Critica |
Dolunay |
"Le Dernier Carré" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'anatra littéraire
| Les amis d'Athéna
| La Rose Rouge