Abbaye (abbé, abbesse)

Nom féminin qui désigne un monastère dirigé par un abbé ou une abbesse (1). C’est aussi le nom que l’on donne aux bâtiments d’un monastère (2). L’abbé étant le titre donné à un ecclésiastique, souvent le supérieur de ladite abbaye (3). L’abbesse étant son équivalent au féminin (4).

Par exemple: les deux monastères se faisaient face. Dans la chambre la plus haute de l’abbaye la plus élevée, l’abbé préparait son sermon. Il arrêta un instant et alla à la fenêtre; Quelque chose retenait son attention: dans l’abbaye d’en face, sur le rebord de la fenêtre la plus haute du plus haut bâtiment, il pu percevoir un oiseau se poser. « Que la nature est belle! » songea-t-il. Et d’ajouter de suite: « Pas toute la nature, hélas! ». En effet, en arrière-plan, se profilait l’abbesse, nue, occupée toute entière à sa toilette. Elle portait sur elle, inaltérables, les disgracieuses marques du temps (1), (2), (3) et (4).

Mais, à moins que ce ne soit une chansonnette des écoles catholiques (mais j’en doute), on n’écrit pas: A, b, c! Abbesse et vo-tre cu-lot-te! Hihihihihi! (S’qu’on rigole!)

Publié dans : Avant tout, Un jour des mots |le 27 mars, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Critica |
Dolunay |
"Le Dernier Carré" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'anatra littéraire
| Les amis d'Athéna
| La Rose Rouge