Abattement

Nom masculin décrivant 1) l’affaiblissement physique ou moral. Proche de l’accablement quand on y est profond, profond. 2) la déduction faite sur une somme à payer. 3) La fraction de la matière imposable exclue du calcul de l’impot.

Aussi peut-on dire, poêtes, que l’usure du temps a pour conséquence l’abbatement de l’âme (1).

Mais « Putain! j’lui dois encore 100 euros. Ca va être dûr! » n’est en aucun cas l’abattement de la personne qui s’exprime (2).

Et oui: l’abbatement est à l’impot ce que le quartz est à l’atome: un petit rien dont nul n’a une connaissance parfaite, sauf les experts du domaine concerné (3).

Publié dans : Avant tout, Un jour des mots |le 8 mars, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Critica |
Dolunay |
"Le Dernier Carré" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'anatra littéraire
| Les amis d'Athéna
| La Rose Rouge